Coach inspirant et passionné

Équipe des
U15 Féminine
Régionale 1 :
Un regard sur
la saison 
et ses défis.

Dans les coulisses du Club de Plaisance du Touch, une équipe de choc travaille d’arrache-pied pour faire briller les U15 Féminine Régionale 1 sur le terrain. Aurélien Breneur, co-entraîneur aux côtés de Maxime Roques, nous livre un témoignage sincère sur les hauts et les bas de cette saison palpitante.

Quels ont été les principaux défis que vous avez dû surmonter en tant que coach cette saison avec l’équipe des U15 Féminine Régionale 1 ? :

Aurélien Breneur : “Avant toute chose, je tiens à te remercier de mettre en avant l’équipe U15F.
Je pars du principe que sur chaque entraînement ou chaque match nous avons des défis à surmonter. Que cela soit dans la préparation de la séance et surtout dans son animation. Il est vrai que cette saison est un petit peu différente des autres puisque c’est la première fois que le club évolue en R1. Le plus gros défi a été de faire comprendre aux filles qu’elles étaient légitimes d’y être. La confiance est la clef de la réussite. Avec Seb et Max, on a toujours eu confiance en elles et aujourd’hui je pense qu’une certaine dynamique s’est recréée.”

Comment avez-vous maintenu la motivation et le moral de l’équipe pendant les périodes plus difficiles ? :

A.B. : “Je dois avouer que l’on s’est pas mal gratté la tête. (c’est peut-être pour cela que l’on perd tous les 3 nos cheveux mdr) On a regardé des vidéos, innové dans les causeries, distribué des feuilles de papiers avec des adjectifs mélioratifs. Mais je dirais surtout que l’on a toujours été derrière elles et que l’on essaye d’être toujours bienveillant. Parfois on peut être soupe au lait mais pendant l’entraînement tout redevient comme si de rien n’était. En général sur chaque entraînement il y a toujours des blagues un peu nulles d’ailleurs.”

Qu’est-ce qui a changé depuis le début de la saison pour que l’équipe renoue avec la victoire ? :

A.B. : “Peut-être que vous allez me prendre pour un fou mais malgré les places au classement, j’ai annoncé à Cléa dans la voiture qu’aujourd’hui nous allions gagner. On les voit travailler à chaque entraînement, on sait qu’elles sont capables de grandes choses ensemble. Il fallait juste que la mayonnaise reprenne. En plus cette saison, nous n’avons pas été épargné par les blessures et cela a créé un climat d’instabilité qui je suis sûr, est loin derrière nous. Enfin je me demande si j’ai pas eu la vision de Mourinho sur ce match puisque nous avons fait jouer notre défenseur central comme attaquante de pointe et elle a claqué un doublé.”

Pouvez-vous nous parler des points forts de l’équipe et comment vous les avez développés tout au long de la saison ? :

A.B. : “Les points forts de l’équipe, il y en a beaucoup. Quand on a rempilé pour une saison, nous avions déjà été voir les U13 qui montaient et nous avons pu choisir notre effectif grâce aux détections. Je dirais que notre premier gros point fort se situe sur notre groupe. En effet on se considère être une famille, comme on a l’habitude de le dire on peut partir à la guerre les unes pour les autres. Même si parfois il y a eu quelques tensions, nous avons toujours eu un groupe uni avec une superbe osmose. Je peux vous dire qu’avec la volonté on fait beaucoup de choses : Vouloir c’est pouvoir ! Ensuite dans notre effectif, on a une qualité technique indéniable, nous avons des joueuses qui ont la capacité d’éliminer plusieurs adversaires. Leur agilité nous permet de ressortir le ballon lors d’un gros pressing adverse. Cela soulage une défense. Enfin pour finir, nous sommes capables d’être première sur chaque duel et d’imposer un aspect physique assez impressionnant.”

Quels sont les objectifs que vous avez fixés pour l’équipe d’ici la fin de la saison ? :

A.B. : “Je ne sais pas si on peut parler d’objectif pur, je pense que l’on doit continuer sur notre lancée en reprenant de la confiance et en enchaînant les bonnes prestations dans les prochains matchs. Le football est avant tout un sport mais c’est aussi un plaisir pour les filles, notre objectif principal est donc que les filles prennent du plaisir sur cette saison.”

Comment gérez-vous la pression des matchs importants, en particulier lorsque l’équipe est en quête d’une remontée au classement ? :

A.B. : “Je suis obligé de commencer par une blague : “La pression c’est dans les pneus mdr ! En vrai je fais déjà un petit peu le lien avec la question suivante mais avec Max on se complète plutôt bien. Il est un peu plus “sanguin” et moi un petit plus “posé” et Seb c’est “l’ancien”. A 3 on se complète bien et j’avoue que l’on ne se met pas de pression. Le club est à 100% derrière nous grâce à Xavier. La remontée au classement a déjà commencé à s’opérer mais ce n’est pas le but ultime. Nous on souhaite que les filles progressent, gagnent en expérience et en maturité. La catégorie U15 est vraiment un tremplin avant la catégorie U18 puisqu’elle rassemble des filles qui auront jusqu’à 3 ans de plus.”

Pouvez-vous nous parler de la collaboration entre vous et Maxime Roques en tant que co-entraîneurs des U15 Féminine Régionale 1, et comment vous travaillez ensemble pour surmonter les défis et améliorer les performances de l’équipe ?

A.B. : “Avec Max on se connaît depuis qu’on a 7-8 ans à l’école maternel à Plaisance du touch. Je dirais qu’on se connaît par cœur et surtout que l’on partage les mêmes valeurs et la même envie dans le football. Je dirais que notre plus gros point fort c’est, qu’on ne s’est jamais embrouillé au foot. On discute toujours et on échange sur chaque décision. On est toujours dans le partage et l’échange et j’y inclus Seb avec nous. En général pour les entraînements, j’envoie toutes les séances une demi-journée avant l’entraînement et l’on échange sur un groupe Whatsapp. Pour les convocations de matchs on échange aussi régulièrement jusqu’à tard dans la nuit. C’est limite si on ne rêve pas de ça la nuit. Pour améliorer les performances, on étudie d’abord nos problématiques pour pouvoir y apporter des solutions via des “procédés” travaillés aux entraînements. On a été joueur avant et on sait que parfois c’est un travail de fond sur le long terme et on est aussi déterminé que le premier jour d’entraînement que l’on a fait en commun.”

Aurélien Breneur au premier plan et Maxime Roques

Comment voyez-vous l’avenir de l’équipe des U15 Féminine Régionale 1, aussi bien à court terme qu’à long terme ? :

A.B. : “La question est assez difficile, en effet à court terme on va essayer de rester sur une bonne dynamique et de bien finir les quelques matchs restants. On veut garder cette bonne cohésion et bien figurer contre des belles équipes de la poule. En effet ce n’est pas tous les jours qu’on peut jouer contre les clubs professionnels de Montpellier et de Nîmes. Il y a encore quelques premières années dans l’équipe qui prennent de l’expérience et qui on l’espère, l’année prochaine pourront être des vrais leaders sur et en dehors du terrain. Je ne me fais d’ailleurs aucun souci puisque j’ai toute confiance en elles. L’interrogation se tourne plutôt auprès de la ligue. En effet, il est dans les tuyaux que quoi qu’il arrive le club serait engagé en championnat R1. Il faudra donc bien se préparer pendant l’intersaison pour pouvoir rentrer dans cette compétition sur les starting blocks. À long terme, le club se ‘professionnalise’ de plus en plus en plus et j’espère que nous pourrons aligner une équipe en régionale pour chaque catégorie. Au vu des coachs, et des dirigeants qui se donnent chaque jour pour le club, je suis persuadé que nous y arriverons.”

Quel message souhaitez-vous transmettre aux supporters et aux parents des joueuses pour les encourager à soutenir l’équipe jusqu’à la fin de la saison ? :

A.B. : “Je pense que nos propos ont déjà circulé, ce qu’on fait, on le fait toujours avec plaisir et envie. Ils sont d’ailleurs très nombreux à nous suivre chaque fois et je tiens à les remercier car ils nous accordent du temps. Même dans les difficultés, nous avons été soutenus et je les remercie une nouvelle fois. J’ai tendance à dire que seul on va plus vite mais ensemble on va plus loin. Il faut que l’on garde cette unité, cette ossature pour pouvoir ensemble gravir de nouveaux obstacles. Plus grand est l’obstacle, plus grande en est la gloire. J’en profite pour leur passer un petit message, on va aller à Nîmes dans pas longtemps, c’est l’occasion de se retrouver sur une journée alors profitons-en !”

Enfin, quels sont les aspects les plus gratifiants de votre rôle en tant que coach de cette équipe ? :

A.B. : “J’adore vraiment ce que je fais, pour moi le football c’est une vraie passion. Je mange foot, je dors foot, au boulot je parle foot, ma vie tourne autour du foot. Pour te dire j’ai acheté une maison à Plaisance parce que c’est aussi un club qui m’est très cher car c’est là où j’ai commencé et c’est ce club que je souhaite faire grandir. En plus, je vais pas me faire que des amis mais les filles sont parfois plus cool que les garçons !! Et puis quand je vois les progrès que certaines ont fait, ça me pousse chaque jour à me dépasser ! Je prendrais l’exemple d’Hanaé qui était déjà notre capitaine il y a 3 ans en foot à 8 et qui, aujourd’hui est capitaine de l’équipe sénior, c’est plutôt gratifiant de voir cela. Je pourrais en citer pleins qui ont progressé mais par peur d’en oublier je préfère toutes les englober dans mes propos.”